Éclaircissement sur les appareils et les actes réservés aux physiothérapeutes

Copie de Copie de Parce que vous vous savez protéger la vie est belle!

Nous faisons référence  évidemment aux actes réservés par la loi

Les actes réservés appartiennent à certains groupes de professionnels de la santé, tels les médecins, les infirmières, les chiropraticiens, les physiothérapeutes….

Voyons ce que l’Ordre des Physiothérapeutes explique  sur l’utilisation d’appareils  comme acte réservé aux membre de leur Ordre.

L’acte d’« utiliser des formes d’énergie invasives » prévu à l’article de loi 37.1 paragraphe 3 e) du Code des professions est réservé aux membres de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec (physiothérapeute et thérapeute en réadaptation physique). Prenez note toutefois que d’autres professionnels de la santé, tel que les infirmières et les médecins, peuvent également utiliser les formes d’énergies invasives dans leur champ d’exercice respectif.

En premier, les directives sur les appareil:

La définition que fait le législateur des énergies invasives : «Sont donc invasives les formes d’énergie qui pénètrent au-delà de l’épiderme ou des muqueuses. C’est donc dire que les formes d’énergie n’ayant qu’un effet superficiel ne sont pas réservées.»
 
Cette définition du terme «énergie invasive» se trouve à l’intérieur du texte définissant le terme « invasif » dans la section «définitions générales» du Cahier explicatif de la Loi 90 disponible sur le site web de l’Office des professions. Vous trouverez par ailleurs à la page 12 de ce même cahier un bref descriptif de l’activité réservée « utiliser des formes d’énergie invasives ».
 
Les indications du manufacturier des appareils sont à l’effet que l’énergie émise par leur appareil pénètre au-delà de l’épiderme ou des muqueuses – nous pouvons donc en conclure que seuls les professionnels de la santé autorisés par la loi à exercer cette activité réservée peuvent l’utiliser auprès d’un client.
 
Pour tout complément d’informations sur les différentes formes d’énergie invasives, nous pouvons consulter le site Internet Électrologic créé par l’Université de Montréal : http://www.electrologic.umontr eal.ca/ ou encore consulter le livre « Therapeutic Electrophysical Agents – Evidence Behind Practice », écrit par M. Bélanger, PhD, PT.

En conclusion attention! Ce n’est pas parce qu’un appareil est en vente libre que l’utilisation de cet appareil dans le cadre de la pratique de massothérapie ou naturopathie est permise: si toute personne peut acheter un  appareil tel que des  TENS (en vente libre dans les pharmacies) et l’utiliser sur soi-même, IL NE PEUT PAS L’UTILISER DANS SA PRATIQUE, parce que c’est un acte réservé!

Attention! L’AQTN n’encourage que les soins manuels. Il est vraiment important de comprendre que les machines et leurs ondes sont un univers tellement vaste et en évolution constante que personne ne s’aventure à énoncer clairement la liste des appareils interdits aux massothérapeutes et naturothérapeutes. Un  thérapeute se doit de bien maîtriser ces connaissances et ne doit pas s’aventurer afin de ne pas enfreindre la loi en commettant un acte réservé.

Nous avons ici parlé des appareils mais récemment nous avons vu l’Ordre des Chiropraticiens mettre un peu d’Ordre dans la massothérapie en faisant une mise en demeure à ceux qui font des manipulations cervicales – un autre acte réservé.

Alors comme nul n’est sensé ignoré la loi il est important de s’informer!

This entry was posted in Blog. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

CAPTCHA Image
Play CAPTCHA Audio
Reload Image