L’ÉPIGÉNÉTIQUE / Epigenetics – and how it relates to naturotherapy


Le 26 juin 2000, le président Clinton  annonçait que le Projet international du génome humain et Celera Genomics Corporation avaient achevé un séquençage initial du génome humain. Nous avons alors appris que le génome avait beaucoup moins de gènes que prévu, mais aussi que la variation des gènes était bien plus grande que prévu, avec plus de 3 millions de variations. Notre phénotype – ce que nous exprimons à travers nos gènes – est le résultat de l’interaction de nos gènes et de l’environnement. L’interaction des gènes et de l’environnement se produit à travers ce que nous appelons l’épigénome. Epi signifie simplement ”au dessus de”.

Un exemple pour illustrer comment cela fonctionne :

  • Imaginons que votre bras représente votre ADN, alors la manche sur votre bras est l’épigénome. L’épigénome est influencé par la façon dont nous vivons nos vies, y compris la nourriture que nous mangeons, nos niveaux de stress, comment nous prenons soin de nous-mêmes, etc. Notre épigénome est en réalité empreint de l’histoire de nos vies, de la naissance à la mort, et la composition de l’épigénome est le résultat de notre génétique, de notre lignée et de notre environnement. Le stress chronique et une mauvaise santé sont bien associés au diabètes, aux maladies cardiaques et à l’hypertension artérielle, pour ne nommer que quelques-uns des résultats d’une hygiène de vie inappropriée.
  • Nous savons que certains gènes apparaissent plus sensibles à l’épigénétique que d’autres, et il est clair que ces gènes peuvent être marqués par l’environnement. Nous les voyons dans le diabètes de type 2, les maladies cardiaques, les maladies auto-immunitaires, la maladie d’Alzheimer, les allergies, même dans certains cancers. Toutes ces conditions médicales majeures peuvent être influencées par des facteurs environnementaux, et la probabilité d’être affligé par un de ces maux peut être augmentée ou diminuée par la façon dont nous vivons nos vies! Les thérapies naturelles ont-elles un impact sur votre environnement (stress, anxiété, etc.)? Un nombre croissant d’études scientifiques montrent que … eh bien, c’est le cas !

On June 26, 2000, President Clinton announced that the International Human Genome Project and Celera Genomics Corporation had completed an initial sequencing of the human genome. Among what was learned was that the genome had far fewer genes than anticipated, but the variation of the genes was far greater than anyone expected, with over 3 million variations. Our phenotype – what we express through our genes – such as how we look for example, is the result of the interaction of our genes and the environment. The interaction of genes and the environment occurs through what we call the epigenome.   Epi simply means above.

An example to illustrate:

  • If your arm is your DNA, then the sleeve over your arm is the epigenome. The epigenome washes above the genes and is influenced by how we live our lives, including the food we eat, our stress levels, how we care for ourselves, etc. The sleeve results in certain genes being turned on and others off. Our epigenome is really a history of our lives from inception to death. Chronic stress and poor health are well associated with diabetes, heart disease and high blood pressure, to name but a few common health problems.
  • We know that certain genes appear more epigenetically sensitive than others, and it is clear that these genes can be environmentally marked. We see them in Diabetes type 2, heart disease, autoimmune disease, Alzheimer’s disease, allergies even in some cancers. All of these major medical conditions can be influenced by environmental factors, and the probability of being afflicted by one can be increased or decreased by how we live our lives! Does natural therapies have an impact on your environment (stress, anxiety, etc.)? An increasing amount of scientific studies show that… well, it does, and to remarkable degree!